Dossier du mois

L'audace de la polychromie en façade

Plus d'audace dans l'architecture en France pour que notre société ne soit pas sans odeur et sans couleur, tel est le message récent de nos dirigeants aux créateurs. Multiplier les couleurs en façade est un exercice au dosage subtil. En voici quelques exemples.

Couleurs joie de vivre, couleurs fonctionnelles


Jeux de couleurs, photo Ph. Durand-Gerzague


Le Centre Pompidou

Que ce soit une maison individuelle ou un centre culturel, la polychromie communique sa bonne humeur et ne nous laisse pas indifférents. Les notes les plus fantaisistes sont admises. Dans ce parc d'attraction de Nouvelle-Angleterre, les couleurs joyeuses donnent le ton dès l'entrée (noter la fenêtre de travers...). La couleur des tuyaux du Centre Pompidou de Renzo Piano et Richard Rogers à Paris a suscité en 1977 des pétitions pour qu'ils soient repeints dans une tonalité « moins violente et moins vulgaire ». Aujourd'hui, ils font partie du décor. La couleur des tuyaux représente leur fonction : l'air circule dans les tuyaux blancs, l'eau dans les tuyaux verts. Tout ce qui concerne le transport de l'électricité est signalé par la couleur jaune. Enfin, la couleur attribuée aux circulations des personnes (ascenseurs, escalators) est le rouge. Symboliquement, c'est la couleur du sang qui, en circulant dans l'organisme, apporte la vie.

Couleurs paradoxalement toniques


Collège Pablo Neruda à Bègles, photo Jean-Pierre Boisseau


Collège Pablo Neruda à Bègles, projet

Pour ce collège situé à Bègles près de Bordeaux, la chromo-architecte Marie-Pierre Servantie et l'architecte François Guibert ont choisi des couleurs qui ne sont ni pastels, ni primaires : « C'est un collège donc il ne fallait faire ni bébé, ni austère » explique Marie-Pierre Servantie, la chromoarchitecte qui a voulu intégrer cette structure rénovée dans l'environnement boisé, d'où son choix de couleurs irisées. Le bâtiment miroite et les arbres voisins s'y reflètent. Les neuf couleurs ont été positionnées de manière faussement aléatoire pour donner du rythme et une impression de variété.

Polychromie multiculturelle


Le Puerta America à Madrid

Tout récemment, un magnifique hôtel aux couleurs chaleureuses vient d'être inauguré dans la partie Est de Madrid. Pour créer cet hôtel sans équivalent dans le monde, vingt architectes de toutes nationalités ont été conviés par l'architecte Jean Nouvel, chacun ayant la responsabilité d'un étage. Ainsi, du style néo-Renaissance à l'esprit Pop des années 1970 (superbes chambres blanches et sphériques) en passant par la tradition japonaise, chaque chambre est une oeuvre unique. Pour les passionnés de design, cet hôtel se visite comme un espace ludique dédié à la liberté et à l'imagination.

Un patchwork coloré sur fond de gris


Siège de Novartis à Bâle

A Bâle, le nouveau siège social de Novartis créé en 2005 par Diener & Diener vient contraster avec l'ancien siège social situé en vis-à-vis, remarquable exemple de l'architecture suisse d'avant guerre. Les architectes ont choisi de revêtir le bâtiment d'une « peau de verre ». Trois couches de carreaux de verre coloré, de plus de vingt couleurs et formes carrées différentes habillent les quatres façades sur une surface de 735m². Le bâtiment devient plus mobile et variable dans sa perception. Il traduit ainsi une ère nouvelle : celle des industries de pointe où dominent la recherche et l'innovation.

Composition, intégration ou rupture avec l'environnement, la polychromie confère aux bâtiments l'identité voulue par les architectes. Les compositions peuvent utiliser un grand nombre de couleurs tout en restant harmonieuses. En général, le bâtiment qu'il soit privé ou public se remarque. Structures et couleurs se combinent en toute liberté, et coloristes et chromo-architectes savent trouver le dosage adéquat. La voie est tracée.

Elisabeth Condemine
Couleur & Marketing
www.couleuretmarketing.com