Le dossier du mois

Le métier de coloriste conseil

Le coloriste conseil, créateur de plus-value

Le métier de coloriste-conseil présente deux facettes qui sont complémentaires.

Il intervient, en effet, dès la conception d'un nuancier par les fabricants de peinture pour rendre une gamme de teintes désirable et attractive ; et lors de la mise en oeuvre sur un chantier pour coordonner les différentes parties concernées par la couleur et favoriser ainsi la réussite d'un projet. Ces deux activités sont créatrices de valeur ajoutée pour les professionnels.


Innsbruck

 

Travailler avec un coloriste fait gagner du temps au peintre et à l'architecte

Le coloriste-conseil est le point de rencontre entre les intervenants d'un chantier. Il fait la synthèse des contraintes et desiderata de chaque partie :

  • le maître d'oeuvre (architecte, bureau d'études),
  • la maîtrise d'ouvrage (HLM ou privé),
  • l'utilisateur (syndic de copropriété, particulier...),
  • les décideurs politiques (urbanisme, architecte des bâtiments de France, architecte des monuments historiques, architecte responsable de la ZAC), l'entrepreneur.
  • Le coloriste visualise ce que le bâtiment donnera

    Le coloriste sait faire basculer d'une zone de couleurs à une autre tout en gardant les mêmes effets volumétriques. C'est le cas par exemple si la tenue aux UV des teintes envisagées n'est pas suffisante pour une façade exposée plein soleil. Ce qui arrive fréquemment dans la gamme des rouges.

     


    Prague

     


    Le Cap-Feret

    Il sait dire ce qu'un échantillon de 3cm² donnera sur 1m². Puis à l'échelle du bâtiment. L'échantillon de 1m² sera présenté systématiquement in situ. Encore faut-il bien le positionner (Est ou Ouest) et l'encadrer avec les autres matériaux. Le coloriste expert ne fait faire que 2 échantillons, là où 5 ou 6 pourraient être présentés. Il anticipe et raccourcit le processus de décision.

    En réhabilitation

    s'il n'y a pas d'architecte, le coloriste le remplace. Il trace les perspectives, détermine la logique du bâtiment, prend en compte le végétal.

    L'architecte ayant un droit de regard à vie sur son oeuvre, le coloriste recherche ce qu'il a voulu faire à l'époque de la construction du bâtiment. Il fait une proposition de rénovation et rédige l'accord.

    Le coloriste conseille les produits adhoc

    Le coloriste rationalise le projet et l'étude chromatique : sur un travail d'étanchéité, il choisira les mêmes couleurs pour les mêmes produits.

    Il doit être au fait des similaires ou équivalents. Dans les commandes publiques, on ne peut imposer une marque. L'entreprise répond avec un produit qui lui est familier. C'est au coloriste de décider si l'écart de couleur sera ou non perceptible sur le résultat final. Les négociations « bras de force » ne sont pas rares !


    Le Pays Basque

    Où trouver un coloriste- conseil ?

    Il n'existe malheureusement pas d'annuaire des coloristes en France. Ils sont formés dans les écoles d'arts comme, Ensad, Duperré, Esag Penninghen, Certains sites liés au design comme www.via-asso.org, www.cdra.asso.fr, www.dezineo.com ont une rubrique « coloristes ».

    A l'étranger, le métier de colour consultant est plus organisé : les associations www.sdc.org.uk (the society of dyers and colourists) en Angleterre ou www.colormarketing.org aux Etats-Unis réunissent leurs adhérents régulièrement et publient des annuaires de leurs membres. Rien d'équivalent n'existe en France.

    Parmi les associations françaises sur la couleur, le Centre français de la Couleur www.cf-couleur.fr, le Comité Français de la Couleur www.comitefrancaisdelacouleur.com et Ad-Chroma www.ad-chroma.com sont les plus dynamiques.

    Elisabeth Condemine, Couleur & Marketing, conseil et formation. www.couleuretmarketing.com

    Crédit photo : avec l'aimable autorisation de Philippe Durand Gerzaget www.philippedurand.com

    Merci à :

    Catherine Filoche, coloriste-conseil, couleurs tendances creations (Paris)
    Danièle Baricault, coloriste en agence d'architecture, Vigneu et Zilio (Toulouse)

    Bibliographie

  • Les couleurs de la France, Géographie de la couleur, Jean-Philippe et Dominique Lenclos, Editions le Moniteur,
  • Couleurs, pigments et teintures dans les mains des peuples, Anne Varichon, Le Seuil,
  • La France des Couleurs, Mireille Lascazes, Editions Ouest France.