La couleur

Plus qu'une simple protection de façades, la peinture est aujourd'hui un véritable outil de décoration, un élément architectural à part entière.

Le choix d'une couleur n'est pas une tâche facile par sa technicité mais également par son caractère émotionnel et subjectif.

L'importance de la couleur

La couleur possède différents rôles :

  • Corriger ou mettre en valeur les volumes d'un bâtiment (rôle redimensionnel),
  • Faire ressortir le côté architectural d'un bâtiment,
  • Masquer certains défauts,
  • Rendre agréable la vue des façades,
  • Créer différentes ambiances,
  • Créer une harmonie entre différents bâtiments.
  •  

    Les questions qu'il faut se poser :

    Avant de choisir la couleur voici quelques étapes à respecter :

  • Prendre en compte l'environnement :
  • Le bâtiment doit être en harmonie avec l'espace/le paysage qui l'entoure. (Intégration totale du bâtiment dans son environnement).
    La couleur ne prend sa véritable teinte que dans son environnement final, c'est pourquoi la prise en compte de celui-ci est importante.
  •  

  • S ‘assurer qu'il ne se trouve pas dans le périmètre d'un monument historique ou d'un site classé.
  • Se renseigner, auprès du service urbanisme de la mairie, de l'existence d'un plan de coloration municipal.
  • Respecter l'orientation du bâtiment: il faut éviter de mettre des couleurs vives sur des façades exposées pleins sud, celles-ci risquant une décoloration due aux rayons UV. Mettre plutôt les couleurs vives sur des façades exposées au nord.
  • Adapter la couleur en fonction de la région, du milieu (ville ou campagne) et du climat.
  • Bien comprendre les besoins et attentes des clients afin de leur proposer les solutions les mieux adaptées.
  • Considérer la fonction du bâtiment : habitat, école, lieu de travail, monument historique...
  • Une technique adaptée à chaque besoin

    Si la plupart des peintures de façade sont disponibles directement dans quelques teintes classiques (‘ton pierre', ‘champagne' ou ‘vieux rose'), de plus en plus de fabricants proposent des peintures teintées en machine sur le lieu de vente. En partant la plupart du temps de trois bases, une blanche, une transparente et une semi-transparente, cette technique a pour principal avantage de proposer une gamme très large et personnalisée de teintes.

    Elle permet aussi une harmonisation plus facile avec les autres éléments architecturaux de la façade en autorisant à l'infini les dégradés ou les contrastes.

    Couleur minérale, pigment minéral, mat profond et minéral... Attention aux confusions !

    Si le terme ‘minéral' rappelle la pierre et est souvent associé à une image forte et durable il faut faire attention à ne pas tout confondre.

    Les pigments sont sélectionnés pour leurs caractéristiques optiques (couleur, opacité, transparence) mais aussi pour leurs propriétés de résistance chimique et leur résistance à la lumière. Les pigments organiques (par exemple violet ou rouge vermillon) permettent de formuler des couleurs plus vives qu'avec les pigments minéraux (par exemple rouge brique et ocres). Ces derniers quand à eux sont connus pour leur grande résistance chimique (alcalinité des supports) et leur grande stabilité à la lumière.

    Les peintures minérales n'utilisent que des pigments minéraux au contraire des peintures organiques qui peuvent utiliser tous les types de pigments et donc proposer une plus grande variété de teintes.

    L'aspect mat profond du film, très recherché en façade, n'est donc pas l'apanage des peintures minérales et s'obtient aussi avec des peintures type PLIOLITE®, Hydro PLIOLITE® ou acrylique.